Réinvention du marché des soins animaliers par Argos

Les chaînes de centres de soin animalier sont généralement infrastructures de quartier de moindre envergure, avec un personnel souvent limité à deux vétérinaires. Cela permet en effet d’assurer la proximité des rapports avec la clientèle. Le personnel soignant de ces centres n’est pas également qualifié pour les aspects entourant la gestion d’une entreprise.

Partant de ces deux constatations, Emeric Lemarignier a eu l’idée de concevoir une chaîne d’établissements de soin animalier en intégrant financièrement plusieurs centres. Il pourrait ainsi employer le personnel soignant en tant que salarié, tout en conservant la propriété de son réseau. Il eut également l’idée de suggérer une prestation qui couvrirait tous les aspects de la gestion entrepreneuriale qui ne rentrerait pas forcément dans les compétences du personnel soignant. Les chaînes de centres vétérinaires établis aux États-Unis sont les premières visées par sa stratégie.

Lemarignier a inauguré sa première clinique à Bordeaux, du côté de l’avenue Thiers. En 2017, son réseau baptisé Argos a obtenu près d’un million d’euros de fonds de partenariat auprès d’Alienor Partners. Le réseau comporte 8 centres de santé animalière et près d’une douzaine de vétérinaires. Il espère étendre sa croissance en rachetant de nouvelles cliniques. Argos traite actuellement près de huit mille chats et chiens, sans déséquilibrer l’aspect financier de sa mise en œuvre.

Une pensée sur “Réinvention du marché des soins animaliers par Argos”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *